La Loi Censi Bouvard

Tous les conseils pour investir en Loi Censi-Bouvard 2017

En savoir plus sur la Loi Censi-Bouvard

03 conseils pratiques pour réussir son investissement locatif en 2017

L'année 2017 est une période propice pour un investissement locatif. Cependant, pour pouvoir sortir gagnant de tout placement, il est idéal de mettre à profit les moyens les plus avantageux existants. Vous miserez donc sur divers éléments pour réussir votre placement, notamment le choix de la localisation du bien à mettre en location, le choix d'un bon mode de financement ou encore le choix entre le neuf ou l'ancien. Voici donc nos conseils pour un placement avantageux. 

Choisir une ville dynamique sur tous les angles


Pour être sûr de trouver des locataires plus rapidement et pour réaliser un investissement fructueux, vous devez surtout choisir un très bon emplacement pour votre bien. Identifiez les villes où le marché de l'immobilier va bien et est encourageant pour les années à venir d'autant plus que l'évolution du prix des logements est imprévisible. À part la considération de l'état du marché de l'immobilier en général de chaque métropole, il est également important d'analyser l'essor économique et démographique des lieux. 

Optez donc pour une ville comme Toulouse pour vos placements. Elle dispose de tous les critères pour bénéficier une rentabilité rassurante. Déjà, les données démographiques de la ville rose ne cessent d'évoluer, notamment grâce à son dynamisme économique remarquable. Presque tous les secteurs d'activité y sont présents, à savoir, la santé, l'aéronautique, l'agroalimentaire, les nouvelles technologies, etc. Ce qui attire un grand nombre d'entreprises et salarié. Il y a également ses prestigieuses universités qui séduisent les étudiants. Ce qui explique l'évolution remarquable du nombre d'habitants de la ville. Cela engendre une hausse des demandes liées à l'immobilier. Ce qui permettra aux investisseurs de réaliser des placements sûrs et sur le long terme. 

Profiter de l'effet levier du crédit


Si vous n'avez pas assez de ressources pour investir dans l'immobilier locatif, vous pourrez toujours acheter un bien pour le louer. C'est d'ailleurs le seul investissement réalisable à partir d'un crédit. Si vous souhaitez avoir des conseils, vous pourrez tout savoir sur l'emprunt immobilier ici. Pour ce faire, profitez donc du dispositif de l'effet de levier en crédit pour y arriver. En général, ce mode de financement est très utilisé actuellement sachant que les taux d'intérêt des crédits immobiliers restent toujours bas. 

En maîtrisant ce dispositif, vous serez sûr de réussir sans avoir assumé la totalité des mensualités. Si l'effet de levier est positif avec des taux de rentabilité économique supérieurs aux taux d'intérêt du crédit, recourir à un emprunt est intéressant. En effet, les mensualités du crédit seront couvertes par le locataire. Toutefois, assurez-vous d'avoir un logement bien situé et un loyer bien solide. 

Bien choisir entre le neuf ou l'ancien


Acquérir un logement pour le louer est intéressant actuellement. Vous aurez en effet la chance de réduire vos impôts et également préparer votre retraite. Optez donc pour le programme neuf pour y arriver puisque vous pourrez bénéficier des avantages du dispositif Censi-Bouvard, notamment pour les logements loués meublés en résidence de services pour les LMNP. Ce dernier permet de réduire vos impôts de 11 % du montant de l'investissement pour 9 ans de mise en location tout en récupérant une TVA de 20 %. Sinon il y a également le dispositif Pinel qui permet de bénéficier d'une déduction fiscale de 12 à 21 % du prix du logement sur la durée de la mise en location du bien durant 6 à 12 ans. 

Vous bénéficierez également d'un bien neuf doté de remarquables performances énergétiques qui procurent confort et réduisent les besoins en consommation. Ce qui n'est pas le cas avec un bien ancien qui nécessite de nombreux travaux. Diverses assurances sont également contractées avec le promoteur pour que l'investisseur soit rassuré durant 10 ans sur l'état du bien neuf. En cas de vice caché, le promoteur se doit d'intervenir dans tous les cas durant cette période contrairement à l'ancien.

Article partenaire