La Loi Censi Bouvard

Tous les conseils pour investir en Loi Censi-Bouvard 2019

En savoir plus sur la Loi Censi-Bouvard

Les répercussions d’un divorce sur les engagements fiscaux

Dans le cas d’une modification du foyer fiscal, et particulièrement, en ce qui concerne le divorce, il est essentiel de s’informer sur les précisions imposées et attribuées aux investissements locatifs. En référence aux différents dispositifs fiscaux et relatifs à l’investissement immobilier locatif, tous les avantages fiscaux qui en découlent seront à réétudier lors d’une rupture d’engagement ou d’une remise en cause. La non-prise en compte des engagements fiscaux implique souvent des conséquences sévères pour les contribuables. Autant donc mieux se renseigner d’avance en ce qui concerne toutes les modifications relatives au foyer fiscal lorsqu’un divorce intervient tout au long de la procédure. 

Quelques points à savoir dans la modification du foyer fiscal


L’Administration fiscale met quelques accents en ce qui concerne les répercussions d’un divorce mis en œuvre durant une période d’engagement de location. Ce qui implique donc une modification fiscale au niveau du foyer fiscale, visant à créer de nouveaux contribuables bien distincts. Toutefois, l’un de ces derniers peut faire une requête auprès de l’Administration concernant la reprise au profit du dispositif établi. Réalisable en effet, à condition que le contribuable en question s’engage à poursuivre la location du bien selon la durée conclue initialement et en fonction du délai restant. 
Les avantages issus des différents dispositifs fiscaux relatifs à l’investissement immobilier seront maintenus dans le cas où les époux divorcés décident de conserver en indivision le bien immobilier commun qui a généré l’avantage fiscal. 
La mise en œuvre de ces principes se différent en fonction des dispositifs fiscaux concernés. Les concernés peuvent se référer à un bureau spécialisé pour mieux se renseigner sur ces points. 

S’informer au préalable auprès d’un avocat


Aussi, avant même de procéder au divorce, les époux devront déjà considérer l’importance de ces formalités, de manière à prévenir des contentieux judiciaires. Cela implique effectivement l’assistance d’un avocat, notamment pour mieux se renseigner sur toutes les étapes judiciaires incontournables, à savoir cette question d’investissement locatif dans le cadre d’un divorce. 
Des procédures incontournables, même pour toute forme de divorce, tel qu’un divorce par consentement mutuel.
Les complications fiscales sont de plus des opérations de plus en plus complexes à traiter, autrement qu’un divorce, ce qui ne laisse pas souvent le choix pour les époux désireux de divorcer. 

Il est clair qu’un divorce ne peut avoir lieu sans la présence d’un avocat. Pour n’importe quelle procédure de divorce, les époux devront être représentés par leur avocat. Cependant, si un divorce peut toujours être évité, il est souvent pratique d’opter pour la médiation familiale afin de trouver un terrain d’entente, et notamment, pour éviter toutes les répercussions relatives. 



Article Partenaire