La Loi Censi Bouvard

Tous les conseils pour investir en Loi Censi-Bouvard 2019

En savoir plus sur la Loi Censi-Bouvard

La loi ELAN adoptée par l’Assemblée nationale

Le projet de loi évolution du logement de l’aménagement et du numérique (ELAN) a été étudié durant 9 jours et 9 nuits par l’Assemblée nationale. Mardi 12 juin la loi a franchi une première étape, elle a été adoptée avec 342 voix contre 169 et 44 abstentions.

La loi ELAN adoptée par l’Assemblée nationale : débat autour du projet

Les députés LREM et MODEM ont voté en faveur du projet tandis que les élus UDI-Agir ont choisi « l’abstention bienveillante ». Les Républicains ont affiché leur mécontentement face à cette mesure. Geoffrey Didier, élu Les Républicains et vice-président de la région Ile-de-France chargé du logement avait d’ailleurs déclaré à propos de la loi ELAN, qu’elle créerait « une déconnexion avec les classes moyennes et les Français les plus fragiles » et qu’elle fragiliserait « l'équilibre financier de très nombreux bailleurs sociaux ». Trois partis de gauche ont aussi voté contre en dénonçant une mesure « qui ne ferait qu’aggraver les inégalités ». Stéphan Peu élu communiste déplore une loi « de rupture » présentant le logement comme un bien marchant et non plus comme un droit. À l’inverse, Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des Territoires ainsi que Julien Denormandie, secrétaire d’Etat ont encensé l’adoption de ce texte par « une large majorité » dans un communiqué commun. Ce dernier fait l’éloge des objectifs majeurs du projet qui sont « libérer la construction en levant les verrous et protéger les plus fragiles ».